01 85 53 97 30
Importances et enjeux du dernier kilomètre

En e-commerce l’étape du dernier kilomètre est la plus importante, mais aussi, la plus complexe. Dans la chaîne logistique, le terme “dernier kilomètre” désigne l’ensemble des moyens mis en oeuvre lors de la phase finale d’acheminement d’un produit vers le client.

La logistique du dernier kilomètre dans Paris intra-muros provoque quelques difficultés pour les e-commerçants. Il est compliqué de posséder de grands espaces de stockage, par manque de place. De plus le prix de la surface/m² est plus cher qu’en province. La taille des camions autorisés à circuler dans Paris est elle aussi réduite.

 

Une étape cruciale pour un e-commerçant

Avec le développement du commerce en ligne et de la livraison express, un nouvau défis est créé. Livrer toujours plus rapidement les clients. Un grand nombre de camions circulent depuis la périphérie de Paris vers la capitale.

La satisfaction client rend aujourd’hui l’étape du dernier kilomètre le maillon le plus important de la chaîne logistique. Il faut savoir que 55% des clients non satisfaits de la livraison de leur commande ne reviennent plus sur le site où ils ont acheté. Il est nécessaire de se poser la question : quel est le lien entre le dernier kilomètre et la satisfaction client ?

Voici trois critères qui doivent être validés pour que l’étape du dernier kilomètre soit une réussite :

  • Le temps de livraison est respecté.
  • Le lieu de livraison est respecté.
  • Le produit est conforme et en bon état.

 

En 2019, le client sur internet est exigeant. Avec des mastodontes comme Amazon qui maîtrisent chaque étapes de la logistique. Il est nécessaire pour les petits e-commerçants de répondre parfaitement à tous ces critères pour satisfaire au mieux le client.

L’étape du dernier kilomètre est l’une des phases qui augmentent le plus le rejet de CO2 ( beaucoup d'allers-retours, des arrêts fréquents etc. ). Un des enjeux de cette étape est également d’allier efficacité et écologie.

Mais comment réduire l’empreinte carbone tout en continuant à livrer les commandes rapidement comme le souhaitent les clients ?

 

Problématiques liés au dernier kilomètre

La solution réside peut-être dans un terme, “Green supplyChain”. Je vous propose un article très intéressant sur le sujet par Acteo.

La Green Supply Chain reprend chaque étape de la logistique et essaye de les repenser de façon écoresponsable. Nous n’allons pas voir ensemble quelles sont les solutions pour chaque étap. Seulement pour celle qui nous intéresse dans cet article : le dernier kilomètre.

Souvent considérée comme l’étape la moins éco-responsable (dû aux transports), c’est pourtant une étape qui peut et doit être repensée. Nous devons y intégrer les contraintes écologiques auxquelles nous faisons tous face.

La première chose à optimiser est l’itinéraire, en prenant en compte les émissions de carbone de chaque moyen de transport. Il est conseillé de privilégier les transports ferroviaires pour les longs trajets, moins dispendieux en c02.

Mais comment faire pour livrer la commande de façon éco-responsable alors qu’il n’existe pas de lignes de trains qui desservent toutes les villes et tous les quartiers ?
Les véhicules électriques peuvent être un début de solution pour des trajets courts, mais passé une certaine distance, leur autonomie peut être un frein.

Et si la solution était de rapprocher les stocks des agglomérations ?

 

Rapprocher les stocks des agglomérations

En ayant plusieurs entrepôts de stockage dans chaque agglomération, l’utilisation de moyen de livraison écologique est simplifiée, et l’empreinte carbone de l’étape du dernier kilomètre en est allégée. En approchant le stock dans Paris, l'expression dernièr kilomètre prend tout son sens. Imaginez un temps de livraison compris 2 heures et 1 jour en plein Paris. Ce n’est pas encore le cas pour toutes les commande aujourd’hui mais d’ici quelques années ce sera le cas, du moins, c’est notre objectif.

Certains secteur d'activités voient leurs croissances augmenter encore et encore. Prenons l'e-commerce en exemple, ce secteur voit sa croissance exploser depuis quelques années, avec des attentes encore plus exigeantes de la part des clients.

Maintenant imaginez 4, 5 ou 6 entrepôts de stockage aux quatre coins de la capitale, permettant aux clients de recevoir leurs commandes plus rapidement avec une faible empreinte carbone. C’est possible, et ça existe déjà.

 

UrbanHub, des entrepôts Paris intra-muros

UrbanHub dispose d’un entrepôt près de la gare de Lyon (Paris 12e) et propose déjà ses services à des e-commerçants. Un autre entrepôt va ouvrir en septembre 2019 à porte d’Ivry (proche du périphérique). L’objectif des prochaines années est d’ouvrir plusieurs autres entrepôts répartis dans toute la capitale pour appliquer une logistique toujours plus fine et permettre aux e-commerçants et entreprises de livrer leurs clients en un temps-record tout en respectant l’environnement urbain.

Projetons-nous dans le futur maintenant en imaginant des drones de livraison, dans les airs ou sur terre, circulant dans Paris. C’est ce qu’Amazon promet depuis longtemps, et même si on encore du mal à s’imaginer voire voler des dizaines de drones au-dessus de nos têtes, cela pourrait potentiellement exister un jour.

Si vous n’avez pas envie d’attendre un hypothétique futur où l’étape du dernier kilomètre sera réalisée par des drones, vous pouvez par contre commencer à stocker votre marchandise dans Paris tout en réduisant vos délais de livraison pour les clients Parisiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *