01 85 53 97 30
Logistics xyt

Comment envoyer un cube contenant les effets personnels et l'équipement des athlètes des Jeux Olympiques 2024 dans le centre de Paris, depuis leur pays d'origine, en minimisant les temps de transports, de manutention et ce tout en favorisant les mobilités douces ?

 

Réponse dans cet article de Bernard Ochs, fondateur d’Urbanhub sur le blog de Sprint Project.

L'interopérabilité, la clé d'un système d'échange globalisé de données

La recherche de l'interopérabilité entre les différents environnements informatiques et serviciels était une question centrale à la fin du 20ème siècle.

Comment favoriser le partage des connaissances et des données dans un système mondialisé où chaque entreprise, chaque agence gouvernementale était dans le même temps en train de développer de nouvelles technologies et de nouveaux formats et cherchait à asseoir sa suprématie technologique ?

Normes, formats, protocoles...

C'est notamment grâce à l'établissement de normes et de standards mondiaux que la mise en commun du patrimoine des connaissances de l'humanité a été possible.

Grâce à de grands noms comme Tim Berners Lee par exemple, l'inventeur du World Wide Web et du protocole HTTP, il est aujourd'hui possible de partager des informations de manière standardisée sur internet (une des application du World Wide Web), standardisée voulant dire lisibles et compréhensibles par tous (comprendre tous les navigateurs web), partout, sans avoir besoin de payer de licence ou de droits d'usage.

En quoi l'interopérabilité en logistique, tout comme dans les systèmes informatiques est-elle souhaitable ?

 

Le secteur de la logistique implique, schématiquement, de transporter des marchandises d'un point A jusqu'à un point B, en utilisant une entreprise de transport (C) pour effectuer la liaison entre les points de départ et les points d'arrivés.

Chaque partie prenante dans ce mouvement de marchandise utilise potentiellement son propre système de transfert de données, qui doit être interprétable par le maillon suivant dans la chaîne logistique. Il est donc crucial que les informations circulent rapidement entre chaque acteurs et soient formatées, standardisées.

L'interopérabilité logistique est donc une affaire de données, mais pas seulement. Le format des palettes utilisées par les logisticiens dans le Monde est standardisé également et certaines machines, transpalettes et chariots élévateurs, sont conçus pour soulever des palettes d'un certains types, cependant que d'autres types de palettes ne peuvent pas être utilisés. Cette standardisation des supports pour transporter les produits permet, au quotidien, de faciliter les flux de marchandises entre les différents acteurs.

Comment optimiser l'interopérabilité dans le secteur de la logistique au niveau mondial et dans le même temps au niveau local, à l'échelle d'une métropole ?

C'est une question épineuse auxquelles certains acteurs réfléchissent déjà, à l'instar de l'entreprise XYT qui commercialise des solutions innovantes de transports de marchandises, à l'image de leurs CUBES, véritables "containers urbains".

Ces cubes de transports sont conçus pour être facilement transportables en avion grâce au respect des normes aériennes IATA et sont également aisément transbordables depuis différents véhicules vers le point d'arrivé. Ils permettent donc d'étendre le concept de container de marchandise à la logistique urbaine en permettant le transport d'une grande quantité de marchandises d'un point A à un point B, sans besoin de manutention.

 

En imaginant que ce type de cubes de transport devienne la norme dans le futur et que toutes les entreprises de transports s'équipent de véhicules permettant de les transporter, les possibilités d'interopérabilités logistiques au niveau mondial se verraient décuplées !

Dans cet article, rédigé par Bernard Ochs le président et fondateur d'Urbanhub sur le blog de Sprint Project, une simulation de ce nouveau type d'interopérabilité urbaine et mondiale a été imaginée.

Vous avez quatre heures..

Comment envoyer un cube contenant les effets personnels et l'équipement des athlètes des Jeux Olympiques 2024 dans le centre de Paris, depuis leur pays d'origine, en minimisant les temps de transports, de manutention et ce de manière à utiliser le moins de transporteurs différents, tout en favorisant les mobilités douces ?

On essaye de répondre à ces questions dans l'article de Sprint Project

  • Pour en savoir plus sur les innovations de XYT, vous pouvez consulter leur site internet ici.
  • Pour suivre les dernières innovations en terme de smart supply chain, consultez le blog de Sprint project ici.