01 85 53 97 30

Commander un article en ligne et se faire livrer est aujourd’hui devenu une banalité.

Toute la partie logistique qui intervient entre la commande client et la livraison est appelée “logistique du dernier kilomètre”.

Celle-ci se doit d’être flexible car elle est fortement influencée par les modes de consommation des internautes.

Entre les attentes de plus en plus grandes des consommateurs (pour le temps de livraison notamment) et les réglementations écologiques à venir, le monde évolue, la logistique aussi.

En tant que e-commerçant, quelles contraintes logistiques allez-vous affronter d’ici les prochaines années et quelles solutions pouvez-vous mettre en place ?

Une augmentation des flux, des capacités de voiries qui n'augmentent pas en conséquences et de nouvelles réglementations

La consommation en ligne ne cessant de croître, la logistique du dernier kilomètre voit ses flux en constante augmentation et se retrouve face à un constat : les infrastructure et voiries ne seront bientôt plus capables de fonctionner efficacement.

Le 24 décembre 2019, la loi LOM (Loi d’Orientation des Mobilités) propose
de mettre en place des solutions pour faire face aux quatre grands défis concernant la mobilité et les transports :

  • Le manque de solution de transport au sein de nombreux territoires français.
  • L’urgence climatique.
  • Désengorger les routes en mettant en place des infrastructures de transports.
  • Développement et mise en avant de pratique éco-responsable (usage d’un vélo pour trajet domicile lieu de travail par exemple).

 

En réponse à cette loi, de plus en plus d’agglomération adaptent leurs réglementations concernant la circulation des véhicules polluants.

Pour l’instant ces réglementations impactent majoritairement les poids-lourds, ce qui encourage les entreprises de transports à opter pour des véhicules plus récents ou équipés de moteurs à technologie plus “propre” pour les livraisons logistique du dernier kilomètre.

De nouveau moyens de transport ?

Ces réglementations permettent aussi la (re)naissance de nouveaux services ou plutôt la popularisation de ceux-ci, c’est le cas notamment de la livraison en vélo-cargo.

Mais si aujourd’hui utiliser de nouveaux moyens de transport plus écologiques semblent être LA solution pour les grandes agglomérations, il subsistent encore quelques points noirs face à ce tableau : l’autonomie (pour les véhicules électriques) et la capacité de transport (pour les vélos-cargos).

De plus, si les entrepôts sont localisés loin du consommateur, comment garantir une livraison rapide ?

C’est pourquoi l’ emplacements des entrepôts doit aussi être pris en compte dans la réorganisation de la logistique urbaine.

Développer des solutions logistiques alternatives : mini hubs urbains, livraisons décarbonées ou mobilité douces, optimisation des tournées et groupages

La logistique “traditionnelle” possédait des entrepôts à l’extérieur des villes : mètres-carrés moins chers, plus d’espace.

Les stocks des marchands étaient loin des acheteurs, en moyenne une vingtaine de kilomètres.

Un rythme de flux plus lent certes, mais adapté à celui de la consommation de cette époque.

Avec le développement du web, les habitudes de consommation ont totalement changées.

La logistique “traditionnelle” se fait remplacer doucement par la logistique urbaine, qui consiste à rapprocher les stocks des consommateurs.

Comment ? Grâce à l’utilisation de plusieurs entrepôts plus petits, appelés hub, répartis dans les villes.

Ainsi, ces hubs, permettent la mise en place de solutions de transport éco-responsable ou optimisés.

Les livraisons décarbonées comme des coursiers à vélo / vélo-cargo ou à pied sont désormais aux goûts du jour car les distances séparant les entrepôts des consommateurs sont fortement réduites.

L’optimisation des tournées est également rendue possible grâce au maillage des entrepôts au sein d’une même ville.

Une pratique bonne pour la planète

Mettre en place un trajet efficace, qui relie plusieurs points de livraisons permet d’éviter à la camionnette de rouler à moitié vide et aussi de faire des économies de kilomètres.

Conséquence : moins de rejet de carbone durant le trajet

Aujourd’hui, grâce à la technologie, la mise en application de ce dernier point s’est vue simplifiée.

La data au service de la décongestion des centres urbains :

Le mot data est souvent associé à des contextes négatifs (et c’est souvent le cas). En revanche on ne peut lui enlever son utilité, c’est grâce à elle que la majorité des services dont nous bénéficions chaque jour sont possibles. Prenons l’exemple de UberEat.

Depuis quelques semaines, il est maintenant possible de bénéficier d’une réduction des coûts de livraison si une autre commande est prise en charge par le même livreur.

L’optimisation de sa tournée lui permet d’éviter de faire 2 trajets. Tout cela est possible grâce au datas collectées par l’application.

À terme, les tournées de livraisons de chaque transporteur seront peut-être reliées aux commandes en temps réel.

Grâce à la récolte de datas en direct, il serait possible de savoir où se trouve chaque livreur, quel est le volume disponible de colis dans la remorque de ce dernier, la position du hub le plus proche ou même l’autonomie restante sur son véhicule.

Des avantages sous plusieurs angles

La mise en place de ce type d’organisation permet de réduire :

  • Le nombre de tournées de livraison.
  • Le nombre de kilomètres parcourus.
  • Les émissions de co2.
  • Le trafic sur les routes.

Le dernier kilomètre, quelles innovations verront peut-être le jour ?

Avec l’explosion du e-commerce sur les dernières années, les habitudes de consommation ont évolué et par conséquent les exigences de vos clients aussi.

Pour répondre aux attentes et problématiques amenées par ces éléments, la logistique urbaine va continuer son développement et bénéficier d’innovations technologiques en tous genre.

Qui participe au développement de la logistique urbaine ?

À l’heure actuelle, ce sont principalement les grands acteurs du e-commerce qui participent aux innovations technologiques en lien avec la logistique urbaine comme Amazon, Cdiscount etc...

Mais de nouveau acteurs arrivent comme Stuart par exemple.

Amazon prend souvent les devants et test régulièrement de nouveaux moyens de livraisons. Par exemple, vous avez sûrement entendu parler des livraisons par drones ou par robots. Bien qu’anecdotiques et n’ayant été testées que dans certaines villes, ce type d’innovation a l’avantage de décongestionner les routes et de ne pas consommer de combustible fossile.

Un autre projet avait vu le jour en 2017 mais reste toujours en cours de développement au sein de la firme multi-nationale : Amazon key. Le concept, séduisant, était de proposer aux clients premium d’acheter un coffret comprenant une serrure connectée ainsi qu’une webcam.

Le livreur pouvait ainsi laisser le colis chez le client et plus devant sa porte, avec le risque que le colis ne soit plus là à son retour. Le vol de colis est un fléau chez Amazon, ces derniers ont d’ailleurs déjà testé des techniques pour prendre en flagrant délit les livreurs voleurs (en savoir plus)

Même si pour l'instant ce projet n’est plus d’actualité chez Amazon, le concept reste intéressant et n’est pas à mettre à de côté. Quid de l’utilisation en mode BtoB pour des livraisons très tôt ou très tard le soir par exemple ?

Aujourd’hui, d’autres grands acteurs du e-commerce un peu partout dans le monde commencent à explorer ce genre de moyens de livraisons.

En tant que e-commerçant, comment organiser ma logistique en conséquence ?

En choisissant un prestataire logistique proposant des services de gestions (stocks, tournées de livraison) informatisés, vous mettez la data au service de votre activité et ainsi optimisez votre chiffre d’affaires.
Avec un prestataire logistique nouvelle génération, vous vous assurez d’être à jour sur les dernières méthodes et bonnes pratiques logistiques. Votre supply chain management s'adapte en fonction de chaque situation.

En tant que e-commerçants, proposer une palette élargie de moyens et de conditions de livraison est un bon moyen de mettre à profit pour votre business l’évolution de cette logistique urbaine. De plus vous offrez à vos clients le choix du mode de transport ainsi que l’horaire de leurs livraisons pour répondre le mieux possible à leurs attentes.

C’est aussi l’occasion de faire un geste pour la planète ainsi que de rendre la vie en zone urbaine plus agréable pour tous.

Vous souhaitez faire passer votre e-commerce à la vitesse supérieure ?

Externalisez votre logistique e-commerce dans des entrepôts urbains à Paris et bénéficiez de l'expertise de professionnels de la logistique pour toutes vos expéditions.